March 21st, 2012

pinson

Complimentir

Какое чудесное словечко :-)

Comprenant définitivement que mes pauvres préjugés sur le théâtre russe ne pesaient pas bien lourd face à la puissance d’un génie innovateur comme celui d’Alain Françon, je décidai de faire bonne figure. Aussi, après le spectacle, je m’évertuai à concocter comme je le pus une formule de politesse suffisamment évasive pour le cas où je tomberais sur l’un des responsables qui m’avaient invité (m’apprêtant pour tout dire, et selon le jargon de théâtre, à complimentir dans les règles) mais, par bonheur, je ne croisai personne et m’enfuis lâchement sans demander mon reste.

(Plus ça change, moins ça change)