fringilla_pinso (fringilla_pinso) wrote,
fringilla_pinso
fringilla_pinso

Congruiste et décimateur

On distingue le curé décimateur, qui perçoit la dîme, et le curé congruiste, qui reçoit d’un bénéficier la « portion congrue », c’est-à-dire une fraction des revenus tirés d’un bénéfice.

Священники делятся на сборщиков десятины и тех, кто получает небольшую ежегодную пенсию от настоятеля прихода.

Décimateur - сборщик десятины.
Ce terme de décimateur a été pour Voltaire l'occasion de créer, dans un but critique et ironique, le mot-valise de décimeur, faisant ainsi directement allusion à l'excès du taux perçu, pouvant contribuer à affamer tellement les populations qu'elles risquaient d'en mourir.

Congruiste - священник, получающий portion congrue

Portion congrue -
Dans de nombreuses paroisses de France sous l'Ancien Régime, la dîme n'est pas perçue directement par le curé mais par de "gros décimateurs" appelés curés primitifs : ceux-ci reversent au curé desservant une partie de cette dîme appelée la portion congrue, qui comme son nom l'indique, à l'origine, doit permettre au prêtre de vivre convenablement.

Le curé primitif était l'autorité dont dépendait une paroisse sous l'Ancien Régime. Une paroisse pouvait dépendre soit d'un chapitre (капитул), soit d'un prieuré (монастырь), soit directement d'un évêché, ou encore d'autres autorités ecclésiastiques.

Le curé primitif était donc soit un individu (évêque, abbé, etc.), soit une assemblée (chapitre, prieuré, etc.). Il était chargé de percevoir les grosses dîmes, de nommer à la cure des paroisses dont il avait la charge. Concernant la dîme, il était tenu de verser une portion congrue au titulaire de la paroisse pour son entretien.

Tags: история Франции, религия, трудности перевода, французский язык
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments